construction financement travaux architecte archibien

Avant de vous lancer dans des travaux, il est primordial de connaître le montant dont vous pouvez disposer grâce aux différentes solutions de financement qui existent sur le marché. Entre les différentes aides de l’État et les crédits, il n’est pas facile de s’y retrouver. Sachez que le montant qui vous sera accordé va dépendre des caractéristiques de vos travaux. Découvrez les 8 principaux moyens de financement pour vous aider à réaliser vos travaux.

Les aides de l’État

Avant de vous orienter vers des organismes de crédit, regardez si vous ne pouvez pas bénéficier d’une aide de l’État pour vos travaux. Afin d’inciter les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique, l’État a développé différentes aides sous forme de prêt à taux zéro, de crédit d’impôt ou de subventions.

1. MaPrimeRénov

MaPrimeRénov est la principale aide financière de l’État pour favoriser la rénovation énergétique. Depuis le 1er janvier 2021, tous les propriétaires occupants peuvent en bénéficier. Son montant est déterminé en fonction de vos revenus et du gain écologique de vos travaux. Pour faire votre demande, vous devez transmettre votre dernier avis d’imposition et les devis des travaux à réaliser.

Pour obtenir la subvention MaPrimeRénov, il est nécessaire d’être propriétaire d’un logement depuis plus de 2 ans et de faire réaliser les travaux par une entreprise Reconnue Garante de l’environnement (RGE).

MaPrimeRenov finance essentiellement les travaux d’isolation et de chauffage.

2. Le chèque énergie

Le chèque énergie est destiné à aider les ménages modestes à financer certains travaux énergétiques (pompe à chaleur, chaudières, isolation des murs, etc.). Les travaux doivent être réalisés par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Il est attribué sous conditions de ressource.

3. L’éco-prêt à taux zéro

Ce prêt, proposé par les banques, permet d’emprunter entre 7 000 € et 30 000 € à taux zéro. Il peut être accordé à un propriétaire bailleur ou à un propriétaire occupant. Il est destiné à réaliser des travaux d’isolation ou d’équipements utilisant des sources d’énergie renouvelable. Comme pour les précédentes aides, l’entreprise doit être reconnue RGE.

À partir du 1er janvier 2022, le gouvernement proposera un nouveau dispositif destiné à accompagner les français dans leurs travaux de rénovation énergétique. Il s’appellera France Renov et sera entièrement gratuit afin de répondre aux questions de ceux qui souhaitent engager des travaux.

Les crédits travaux

Les banques et les organismes de crédit proposent différentes offres de prêt travaux en fonction de votre profil d’emprunteur et du montant demandé.

4. Le prêt personnel non affecté

Un crédit est dit non affecté lorsque l’emprunteur peut disposer librement de cette somme sans avoir besoin de présenter des justificatifs à la banque. C’est la solution de financement la plus rapide et la plus souple. Elle est souvent utilisée lorsque vous réalisez les travaux vous-même.

5. Le prêt travaux

Le prêt travaux est un prêt personnel affecté à la réalisation de travaux. La somme prêtée est utilisée spécialement pour financer des travaux. Elle ne peut être affectée à d’autres objets. L’organisme de crédit est en droit de vous demander la nature des travaux et les devis.

Les démarches sont plus fastidieuses que pour un prêt non affecté, en revanche son coût est moins élevé. Le montant est limité à la somme de 75 000 €.

6. Le crédit immobilier

Pour des montants de travaux supérieurs à 75 000 €, l’emprunteur peut solliciter un prêt immobilier que les travaux soient liés à l’acquisition d’un bien immobilier ou non. Il est nécessaire de présenter des documents pour justifier les travaux. Les banques demanderont une garantie sous forme de caution ou d’hypothèque.

7. Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable pour des travaux consiste à disposer d’une réserve d’argent dans laquelle vous pouvez vous servir à volonté en fonction de vos besoins. Le coût est sensiblement plus élevé que pour les autres types de crédit.

8. La vente à réméré

Il existe une solution extra-bancaire appelée vente à réméré ou portage immobilier, souvent méconnue des propriétaires, qui peut être utilisée pour financer des travaux de rénovation. Elle n’est pas un nouveau crédit mais un moyen de monétiser votre bien immobilier afin de réaliser vos projets.

Elle consiste à vendre son bien immobilier tout en continuant à l’occuper avec la possibilité de le racheter ou de le revendre et d’encaisser un complément de prix. Le montant disponible grâce à la vente peut être destiné à financer des travaux de rénovation conséquents. En raison de son coût supérieur à celui d’un crédit, la vente à réméré est une méthode de financement à privilégier lorsque les banques ne vous ont pas suivi. Des ménages choisissent cette solution pour financer des travaux avant la vente définitive de leur bien. Cela leur permet de financer des travaux de mise en valeur du bien et de se laisser du temps pour le revendre au meilleur prix.  Vous trouverez plus d’informations sur cette page.

➡️ Découvrez d’autres articles sur notre blog Archibien !

📰 Vous êtes journaliste ou influenceur(se), et vous souhaitez publier un projet Archibien dans votre média ?
👉 Contactez-nous sur communication@archibien.com