Le projet sur lequel vous avez préféré travailler, et pourquoi ?

David : Un équipement public à Caen, dédié aux nouvelles technologies. Il s’agit d’un bâtiment abritant un Fab-Lab ainsi que des espaces dédiés à l’innovation, au bricolage, à la réparation.
Un tiers lieu qui abrite tout un tas d’acteurs différents, dans un bâtiment emblématique et futuriste. Une sorte de station spatiale bricolée en Normandie.
Ça a été l’occasion d’apprendre énormément de nouveaux procédés techniques, pour de nouveaux usages urbains !

Camille : Une surélévation de maison à Lausanne. 
Une transformation radicale du bâti existant avec des clients très investis. Un vrai plaisir! Et tous les projets en cours, ceux avec lesquels nous vivons au quotidien sont toujours nos favoris du moment.

Votre lieu de vie rêvé ?

David : Quelque part avec une vue sur la Loire, de l’estuaire à la source.
Globalement, il me faut une chambre avec vue, que ce soit sur une ville hyper dense, ou sur une paisible campagne. De préférence avec d’immenses fenêtres.

Camille : L’île de Noirmoutier, pour son côté hors du temps, un peu loin du monde, ses paysages à la fois banals et exceptionnels. Mais aussi sa gastronomie, poisson et pomme de terres en tête !

Le client idéal pour vous ?

David : Quelqu’un de curieux, de cultivé. Avec qui on peut tenir des conversations sur des sujets très variés, de l’actualité, à l’industrie, en passant par la peinture, le potager, le bricolage, ou l’histoire de l’informatique.
J’aime le répondant, et apprendre des choses.

Camille : Quelqu’un de curieux, d’aimable et cultivé.
Celui qui aime ce que vous faites, et qui vous fait confiance. Dans ce cas là, nous faisons vraiment un métier agréable.

Le meilleur projet qu’on puisse vous demander ?

David : Un cabanon de vacances sur une île en Scandinavie, dans l’archipel de Stockholm.

Camille : Tous les sujets sont pour nous potentiellement intéressants, tant que les clients vous font confiance, et que la collaboration s’avère bénéfique de part et d’autre. Mais celui dont je rêve secrètement : une petite maison de vacances pour mes enfants.

Si j’étais …

Un matériau :

David : Du bois, à la fois technique et romantique. Utilisable brut, composite, lamellé collé. Des assemblages archaïques et super techniques, la liste innombrables d’assemblages au japon …

Camille : Cela dépend des jours… en ce moment peut être la terre cuite?
Décorative, constructive, brute ou émaillée… Elle revêt différentes formes, textures et couleurs selon l’usage qu’on souhaite en faire, et apporte toujours beaucoup de chaleur.

– Un bâtiment :

David : Le cabanon d’Isabelle Marant et Jérôme Dreyfuss à Fontainebleau : un espace de vacances, sans architecture définie, mais qui apporte simplement ce délicieux sentiment de liberté. Une maison qui donne à rêver, un peu loin du monde.

Camille : Une petite maison des années 30, type meulière. Avec des carrelages anciens, une cheminée, un bout de jardin et un appareillage en brique autour des fenêtres.

– Quelqu’un de célèbre :

David : Le Corbusier et son œuvre picturale, notamment la période libre et généreuse de la fin de sa vie. Au moment où il s’est senti libéré du purisme, et de l’architecture blanche.

Camille : Agnès Varda, pour son oeuvre aussi humble qu’ambitieuse. Son regard décalé, poétique et bienveillant sur les petites choses du quotidien. Son indépendance vis à vis des milieux artistiques dans lesquelles elle évolue (cinéma, art contemporains, etc..).


📑 N’hésitez pas à lire nos derniers articles !


📱 Retrouvez nous sur Archibien pour discuter de vos projets !

shares