Studiobravo, c’est l’accomplissement professionnel d’une rencontre de deux étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne en 2009. Un binôme créatif et énergique naît alors entre Thomas et Marion, qui développent une vision commune jusqu’à l’obtention de leur diplôme à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine en 2014. Ils nous livrent leur portrait.

Quel a été votre parcours, avant de fonder votre agence ?

C’est à l’école d’architecture de Rennes que nous nous sommes rencontrés et avons commencé à former notre binôme créatif; jusqu’à l’obtention de notre diplôme à Paris Val de Seine en 2014. Le contexte Parisien et dynamique que nous apprécions nous a insufflé notre premier projet hors étude : les autocollants bravo. Le processus est simple : féliciter, soutenir et partager les bars, les restaurants, les gens, les lieux qui proposent du plaisir et de la convivialité ; à travers un autocollant orange vif qui prend place dans l’espace urbain, tel un label de bons moments.

Nous avons ensuite exploré des chemins professionnels différents. L’attirance de Thomas pour la culture anglo-saxonne l’a fait s’exporter un an en Australie. A son retour, il a intégré une agence d’architecture où il se forme notamment au suivi de chantier sur des projets de restaurants, boutiques et logements. La curiosité de Marion l’amène elle à partir au Chili pour y découvrir l’audacieuse culture sud-américaine. Depuis 2015, son statut d’architecte indépendante lui permet d’intégrer plusieurs agences d’architecture et de travailler alors sur un large panel de projets, aéroport, gare, logement collectif, musée, commerces.

Cette diversité d’expériences fait aujourd’hui la force du studiobravo puisque nos parcours nous permettent d’avoir un regard complet de la relation client à la fabrique de projet, de la faisabilité à la livraison de chantier.

Avec studiobravo, nous nous attachons à développer, fabriquer et concevoir des projets architecturaux entre autres projets artistiques. Mêler et confronter les disciplines est une des valeurs fondamentales du studio. Se nourrir d’un vaste champ disciplinaire où l’on puise notre inspiration, tel que la sociologie, l’art, la musique, l’industrie, l’artisanat, le tourisme nous permet de nous maintenir éveillé, de développer de nouvelles pratiques et donc de rester en mouvement. L’architecture satisfait des désirs, des besoins et constitue par là une recherche de bien-être et de plaisir auxquels le studio est très attaché.

Sur quel projet avez-vous préféré travailler, et pourquoi ?

Nous sommes actuellement sur le suivi d’un chantier que nous apprécions particulièrement. Il s’agit d’un projet de réunification de 2 appartements dans l’idée d’en faire un grand de 52m2. Nous sommes en adéquation avec la pensée fonctionnelle des futures habitantes et leurs vision évolutive du logement. Les discussions avec elles sont riches et le projet se précise à chaque nouvel échange. L’un des enjeux de cette rénovation réside dans le programme évolutif de l’appartement, car c’est d’abord la fille ébéniste et son conjoint qui habiteront les lieux, puis la propriétaire d’ici quelques années. La chambre principale sera accompagnée d’une seconde pièce ayant d’abord le rôle d’atelier d’ébénisterie; puis le rôle de chambre pour répondre aux besoins de chacunes. 

Avez-vous des spécialités ou domaines de prédilection ?

Nous sommes une jeune agence en construction et il serait trop tôt pour nous orienter vers une spécialité. Nous préférons aujourd’hui favoriser la diversité des missions pour ne pas nous enfermer et ainsi continuer à aiguiser notre esprit créatif et constructif. Par exemple, durant cette année de création, nous avons pu suivre 2 projets de rénovation d’appartements, participer au concours des jardins du monde en collaboration avec Maud Louvrier Clerc, déposer un permis de construire d’une extension de maison de vacances, dessiner un mobilier bois sur mesure, concevoir une terrasse sur pilotis et réaliser une enquête sur la vision de l’habitat individuel en 2021.

Le meilleur projet qu’on puisse vous demander ?

Une déchèterie ! Fonctionnalité, impact sociologique, implantation urbaine, monumentalité, un équipement qui souffre de son image et qui est pourtant indispensable. Il nous semble essentiel de penser ce type d’infrastructures différemment, plus proche de ses utilisateurs, en alliant ce type de programme avec d’autres tels qu’une ressourcerie, ou un programme de loisir.

Auriez-vous un conseil à donner aux porteurs de projets ?

Au studiobravo, nous considérons le projet comme une collaboration de personnes et d’idées. Chaque membre de l’équipe apporte ses compétences, à différentes étapes, créant confrontation et fusion, pour aboutir à un produit final qui n’aurait pas été le même si d’autres personnalités avaient participé. Nous conseillons à tous les porteurs de projet de considérer que leur produit ne sera que meilleur s’ils prennent le temps de bâtir une équipe de professionnels en qui ils ont confiance. Nous avons toujours besoin de conseils ! studiobravo est là pour ça 🙂

➡️ Vous avez apprécié le portrait de studiobravo ? Lisez les autres articles « Portraits d’architectes » !

Vous avez un projet de rénovation, de construction neuve ou d’extension ? On vous donne rendez-vous dès maintenant sur Archibien ! 👈