Le Danemark a la réputation d’avoir un patrimoine architectural riche. Et comme on ne croit que ce que l’on voit, nous sommes allés vérifier par nous-mêmes. Embarquement à destination des deux plus grandes villes du pays : Copenhague et Aarhus.

La petite sirène de Copenhague, tirée du conte d'Andersen.
La petite sirène de Copenhague, tirée du conte d’Andersen.

Après presque deux heures de vol, nous apercevons The 8, bâtiment de logements emblématique dessiné par un enfant du pays et accessoirement l’un des plus grands architectes du moment, Bjarke Ingels. C’est le signe de notre atterrissage imminent dans la capitale danoise. Nous rejoignons le centre-ville en taxi – l’une des seules fois où ce moyen de transport est nécessaire, ici le vélo est roi – pour déguster quelques smørrebrøds, de délicieuses tranches de pain de seigle beurrées agrémentées de saumon, de légumes ou de viande. Rassasiés, nous voilà partis – en deux-roues donc ! – pour une petite balade, direction la fameuse Petite Sirène, symbole de la ville.

Le jardin botanique, le musée des beaux-arts et la citadelle de Copenhague constituent autant d’étapes intermédiaires à ne pas rater. Arrivés devant la statue de la femme poisson, laquelle nous occupe le temps d’un selfie, direction Nyhavn, le quartier touristique incontournable, pour passer la soirée en dégustant quelques harengs, non sans avoir auparavant jeté un coup d’œil au sublime Opéra de Copenhague signé Henning Larsen.

L'opéra de Copenhague par l'architecte Henning Larsen.
L’opéra de Copenhague par l’architecte Henning Larsen.

Départ le lendemain pour Aarhus, deuxième plus grande ville du pays. Au programme, visite de la bibliothèque Dokk1, découverte du théâtre de la ville et du musée d’art contemporain ARoS, et sa fameuse couronne multicolore. Après un moment terrasse à observer la douce vie danoise, nous voilà repartis pour la France, bien décidés à revenir, ne serait-ce que pour visiter le fameux parc de loisirs Tivoli ou faire une virée en bateau sur les canaux.

Le canal du Nyhavn, caractérisé par les vives couleurs des maisons qui le bordent.
Le canal du Nyhavn, caractérisé par les vives couleurs des maisons qui le bordent.

Quand partir ?

Bien que l’hiver ne soit jamais très rude mal- gré la situation du pays, mieux vaut venir entre mai et septembre, quand le climat se fait doux – entre 18 et 25°C.

Attention toutefois : ne sortez jamais sans votre pull et n’hésitez pas à emporter votre imperméable. Il n’est pas rare d’avoir du soleil, de la pluie et même de la neige en une seule journée !

Budget :

 

© Michel Hasson

© Kim Wyon

© Christian Geisnæs

© VisitDenmark

 

Découvrez Archibien : choisissez l’architecte que vous préférez pour réaliser le projet de vos rêves !
archibien.com

 

[insta-gallery id=”1″]

shares