photo-portrait-Nolwenn-Suils-Porte-archibien-architecte-quimper

Installée à Concarneau, proche de Quimper, Nolwenn Suils Porte propose ses services avec un regard éco-responsable dans tous les choix liés à votre projet. Ce processus passe par le choix de matériaux respectueux de l’environnement, par une sélection de matières et de mobilier artisanaux et/ou de seconde main, de la slow-décoration, en faisant participer les entreprises et artisans de la région.

Quel a été votre parcours, avant de fonder votre agence ? 

Originaire de Bordeaux, j’ai intégré l’école de Condé “Creasud” à Bordeaux pour y faire un BTS Design d’espace. J’ai poursuivi ma formation à Nice, avec un master Architecture et scénographie du luxe.

Durant mon cursus, j’ai eu l’opportunité d’intégrer plusieurs agences dans le cadre de stages, entre Paris, Mexico et Cape Town. Diplômée depuis novembre 2018, j’ai intégré peu de temps après, l’agence d’agencement d’intérieur Odas, à Quimper. J’y suis restée 8 mois, jusqu’au départ à la retraite du gérant. Rencontrant des difficultés dans cette région à trouver un travail dans mon domaine et qui me plaise, j’ai vite compris que je devrais créer ma propre agence pour réaliser des projets qui me ressemblent.

J’exerce aujourd’hui en tant qu’architecte d’intérieur indépendante à Concarneau, depuis juin 2020.

projet-stage-Nolwenn-Suils-Porte-archibien-architecte-quimper-2
Projet de Nolwenn Suils Porte dans le cadre de son stage de fin d’étude chez Olivia Massimi à Paris.

Sur quel projet avez-vous préféré travailler, et pourquoi ?

Il s’agit de l’un de mes premiers projets, des anciens bureaux de presque 500m² à Pont l’Abbé. Mes clients en ont fait l’acquisition et me font confiance aujourd’hui pour la réhabilitation de ce lieu atypique pour en faire une belle maison familiale. Plusieurs points me plaisent dans ce projet. A savoir le challenge de travailler pour une si grande surface, en ayant carte blanche pour repenser l’intégralité de l’aménagement intérieur, mais aussi les valeurs environnementales de mes clients qui sont aussi importantes pour moi.

image-3D-Nolwenn-Suils-Porte-archibien-architecte-quimper
Image de synthèse du projet extérieur.

Ce projet est complet, mes missions étaient de penser à l’aménagement paysager, à l’aménagement intérieur et prochainement à la décoration intérieure.

Avez-vous des spécialités ou domaines de prédilection ?

Étant à la fois architecte d’intérieur et scénographe, je peux travailler sur plusieurs typologies de projets, à la fois du résidentiel (appartements, maisons, villa…) que de l’hospitalier (restaurants, hôtels, boutiques, musée…). Mais je suis avant tout spécialisée dans les projets de rénovation intérieure pour le particulier.

Ma seconde particularité est ma sensibilité pour l’éco-responsabilité. Le respect de l’environnement et de notre bien-être est très présent dans ma vie personnelle, et je tends de plus en plus à le faire savoir dans ma vie professionnelle. C’est pourquoi je suis la formation My Green Cocoon, de Nina Chardin, initiatrice de la Slow décoration, afin de guider au mieux mes clients dans le choix des matériaux, mobilier, et autres composants de leur intérieur.

Le meilleur projet qu’on puisse vous demander ?

C’est sans doute le projet de rêve de beaucoup d’entre nous, mais j’adorerai avoir carte blanche sur un projet hôtelier et/ou de chambres d’hôtes. Il est plus facile pour le client d’accepter des choix plus originaux lorsqu’il ne s’agit pas de l’intérieur dans lequel il vit au quotidien. Le particulier a souvent peur de se lasser. Justement dans un hôtel, c’est l’occasion parfaite pour créer des univers qui se distinguent, en osant des matières, des couleurs, des formes et des motifs.

Auriez-vous un conseil à donner aux porteurs de projets ?

Je conseillerai aux porteurs de projets d’anticiper plusieurs mois à l’avance leur projet de rénovation. J’ai souvent la frustration de devoir refuser des demandes car la livraison du chantier souhaitée du client est souvent très juste. Nos plannings sont plein sur plusieurs mois, et les professionnels du bâtiment sont eux-aussi très sollicités, et d’autant plus depuis la crise sanitaire. 
L’autre conseil que je pourrais donner est, contrairement au fait d’anticiper la prise de contact avec son futur architecte, de ne pas se précipiter dans quelconques choix d’intérieur au risque de les regretter en découvrant les propositions et recommandations de l’architecte. Parfois en pensant gagner du temps, on finit par en perdre.

➡️ Vous avez apprécié le portrait de Nolwenn Suils Porte à Quimper ? Lisez les autres articles “Portraits d’architectes” !

👇 Lisez aussi les derniers articles du blog !

Vous avez un projet de rénovation, de construction neuve ou d’extension ? On vous donne rendez-vous dès maintenant sur Archibien ! 👈