balcon lumineux et coloré

Ces 30 dernières années, les températures moyennes mondiales ont augmenté de façon préoccupante. Il en découle des périodes de canicule qui s’intensifient, et qui deviennent de plus en plus fréquentes. Nous passons aujourd’hui plus de 80% de notre temps dans un lieu clos, que ce soit à notre domicile, sur notre lieu d’étude ou de travail. Il est primordial de concevoir les logements de manière à conserver une température agréable dans toutes les pièces, même en période estivale.

Un certain nombre de solutions peuvent être mises en place pour influencer le confort d’été des logements.  

L’orientation du bâtiment et le positionnement des fenêtres

Les orientations au sud sont les plus exposées au soleil, mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce sont les façades orientées à l’ouest et à l’est qui sont les plus enclines à laisser la chaleur entrer à l’intérieur du logement durant les périodes les plus chaudes.

En effet, les façades orientées au sud sont facilement mises à l’abri des rayons du soleil, quasiment verticaux à midi en été. De simples stores horizontaux permettent d’empêcher le soleil d’entrer dans la pièce. 

Il est préférable de situer les plus grandes surfaces vitrées au sud pour éviter les risques de surchauffe en été. Les orientations Est et Ouest laisseront entrer plus de chaleur à l’intérieur du logement, les rayons de soleil étant plus difficiles à obstruer car le soleil en début et fin de journée est relativement bas sur l’horizon. 

Les fenêtres sur une toiture orientée au sud apportent beaucoup de chaleur. Il est préférable de les réserver aux pans de toiture au nord et à l’est, et d’y prévoir des occultations extérieures efficaces.

Le choix des matériaux de construction

L’inertie thermique d’une construction est sa capacité à emmagasiner la chaleur dans les murs et les sols. Plus l’inertie d’une pièce est forte, plus elle se réchauffe et se refroidit lentement. 

Dans les constructions modernes, il y a de l’isolant quoi qu’il arrive. Le choix des matériaux importe donc peu. Ce qui va impacter le plus le confort d’été sera l’épaisseur d’isolant choisi et la taille des ouvertures. Une maison très isolée avec peu de fenêtres va mettre du temps à chauffer. Par contre, une pièce disposant d’une grande surface vitrée et peu d’aération va chauffer rapidement car il n’y aura pas de déperdition. 

Une bonne inertie amoindrie les pics de surchauffe le jour. Une bonne ventilation la nuit permettra alors d’évacuer la chaleur emmagasinée dans la journée.

Les balcons et casquettes

Les balcons et casquettes sont un bon moyen de garantir le confort d’été du logement. Plus le balcon est grand, plus le confort thermique augmente. Pour les pièces orientées au Sud, le balcon a un effet positif sur le confort thermique, ce qui est moins le cas pour les pièces orientées au Nord car elles sont moins exposées au soleil. 

L’inconvénient des balcons et casquettes est qu’ils impactent la luminosité du logement toute l’année, contrairement aux protections solaires amovibles. 

Les protections solaires

Les protections solaires réduisent de façon significative le nombre d’heures de surchauffe en été. Les protections placées à l’extérieur sont de loin les plus efficaces. 

Les protections solaires de type volet roulant ou brise-soleil réduisent de manière significative l’inconfort thermique d’été.  Elles sont 2 à 3 fois plus performantes comparé aux balcons ou à une réduction du facteur solaire. De plus, elles ont l’avantage de se mettre en place rapidement. Le seul inconvénient est qu’elles demandent à l’occupant de réaliser une action pour être efficaces.

C’est le volet roulant qui a le plus d’impact sur les apports solaires. Viennent ensuite le brise soleil orientable puis le brise soleil statique et enfin le rideau. 

Une ouverture située au sud est assez facile à protéger. Un auvent ou un store de largeur modeste suffisent à ombrer, en été, une baie vitrée située au-dessous. 

Pour une surface vitrée située à l’Ouest, la protection est plus difficile. L’après-midi et le soir, les rayons du soleil sont bas et frappent directement la façade aux heures les plus chaudes de la journée. Pour bloquer les rayons pour de telles ouvertures, vous avez besoin d’un auvent plus grand ou vous devrez installer un écran ou un pare-soleil devant la fenêtre.

Les bonnes pratiques à adopter

Pour limiter les risques de surchauffe et garantir un bon confort d’été dans le logement, il est préférable de se doter d’appareils électroménager économes et de lampes à basse consommation. L’apport en chaleur sera alors diminué, ainsi que la facture d’électricité. 

Végétaliser son extérieur est également un bon moyen de lutter contre les fortes chaleurs. Les végétaux à feuilles caduques procurent un agréable ombrage en été, mais ne masquent pas le soleil en hiver. De plus, les plantes entretiennent, par évapotranspiration, une confortable ambiance de fraîcheur.

Enfin, il est préférable d’activer les protections solaires en journée et aérer en soirée pour refroidir la pièce quand les températures deviennent plus basses.

La solution pour les professionnels de l’immobilier

Les promoteurs immobiliers font appel à des bureaux d’études, experts en confort thermique des logements pour les conseiller au mieux sur les mesures à appliquer pour garantir un bon niveau de confort d’été dans leurs logements. 

Parmi ces bureaux d’études, vous retrouverez Solen : un bureau d’étude digital spécialisé dans la luminosité et l’ensoleillement des logements.

Solen a pour vocation de trouver l’équilibre parfait entre confort d’été des logements, et bon potentiel de luminosité naturelle à l’intérieur des pièces.

➡️ Découvrez d’autres articles sur notre blog Archibien !

shares