Le constat est simple : la plupart des chantiers sont livrés hors-délais. L’UFC estime que ce retard moyen s’élève à 5,4 mois. L’une des raisons est le manque d’organisation, notamment sur les questions de communication et de coordination.

Le diagramme de Gantt, la fausse bonne idée ?

Le traditionnel diagramme de Gantt, bien que toujours d’actualité sur de nombreux chantiers, ne cesse de montrer ses limites. Il devient vite illisible dans le cadre de projets complexes où les interfaces et les enclenchements sont nombreux. Un planning devant être respecté et être compris par l’ensemble parties prenantes d’un chantier, il est primordial qu’il demeure compréhensible tout au long du projet. Notamment en phase de second œuvre, car la multiplicité des acteurs vient placer au premier plan la composante coordination au sein de cette gestion de projet.

La seconde limite du diagramme de Gantt se trouve dans son incapacité à rester en phase avec la réalité des travaux, il doit être quotidiennement modifié. Les aléas et les imprévus comme le facteur météorologique le rendent rapidement obsolète. Sur le plus long terme, le principal risque est qu’il ne soit plus utilisé par l’ensemble des participants au projet.

Enfin ce type de diagramme, en plus de son illisibilité et de son caractère obsolète ne prend souvent pas en compte certaines données essentielles comme l’effectif nécessaire et surtout la dimension géographique du chantier. En d’autres termes, il est difficilement possible de voir ou chacune des équipes du projet se trouve sur le chantier.

Une autre solution ?

Face à ce constat, que pouvons-nous faire ? Continuer à utiliser ce type de planning ou se tourner vers une alternative bien plus efficace ? Il en existe une qui a pourtant fait ses preuves puisqu’elle a, pendant longtemps, été utilisée sur les ouvrages de travaux publics…

Depuis quelques années, il démontre continuellement son utilité dans le secteur du bâtiment.

Planning chemin de fer

Il s’agit du planning chemin de fer, aussi appelé takt planning ou planning géo-temporel. Ce planning est l’un des outils phare du Lean Construction. Son élaboration résulte de la conclusion d’un travail réunissant l’ensemble des parties prenantes. Il s’agit donc d’un planning collaboratif qui permet à chacun de définir des délais réalistes et atteignables puisque mûrement réfléchis. Les fruits de ces réunions ne sont pas négligeables. Il en résulte un planning en phase avec les besoins de chacun mais également une adhésion des entreprises puisque la succession des travaux a été décidée de façon collaborative. Pas de surprise !

Quand vient la phase travaux, le planning chemin de fer devient à nouveau un précieux allié.

L’aspect visuel est le garant d’une lisibilité accrue puisque chaque couleur représente une entreprise. Ensuite, la dimension géographique du chantier fait partie intégrante du planning. Voilà pourquoi sa forme est celle d’un escalier qui s’étend tout le  long de la phase de second œuvre. Une des forces de ce type de planning se trouve dans l’analyse spontanée qu’il est possible de faire. D’un coup d’œil, nous voyons où chacun travaille, de qui il dépend et pendant combien de temps il travaillera sur sa tâche en cours.

Alors convaincu ? Attendez, ce n’est pas terminé ! L’avantage du planning chemin de fer est qu’il est aussi un bon indicateur de la santé du chantier. En le consultant, nous apercevons des leviers d’optimisation tels que le lissage des effectifs de la suppression des temps morts, la détection de goulot d’étranglement, le lissage de la production…

Malgré tous ses avantages, le planning géo-temporel imprimé partage avec son cousin le diagramme de Gantt, une limite commune : son caractère éphémère. A partir du moment où l’encre sèche, le planning est déjà obsolète.

Néanmoins, il existe des solutions pour le modifier en temps réel. Pour créer et piloter au mieux son planning, le mieux est aujourd’hui de se pencher sur les solutions logicielles existantes. Le passage au numérique des chantiers est aujourd’hui un axe de performance stratégique identifié et accepté par les entreprises du bâtiment. Le logiciel LeanCo Planification a été lancé pour bâtir rapidement les plannings de chantiers, même complexes, et les piloter au quotidien de manière à ce qu’ils demeurent toujours à jour.

➡️ Découvrez d’autres articles sur notre blog Archibien !

shares