Maison autonome en énergie

Vivre dans une maison durable et économe, n’est-ce pas le rêve de tout le monde ? Grâce à la maison autonome, c’est désormais possible. Petite présentation de cette habitation qui produit sa propre énergie tout en respectant l’environnement !

Comment construire une maison autonome ?

Qu’est-ce qu’une maison autonome ?

Une maison autonome est une maison indépendante des réseaux de distribution d’énergie (gérés par Enedis pour l’électricité et GRDF pour le gaz).

En effet, une maison autonome produit elle-même l’énergie nécessaire à son fonctionnement : elle est ainsi capable de produire sa propre électricité, sa propre chaleur et sa propre eau potable. Elle recycle également ses eaux usées.

Quelques principes pour la construction d’une maison autonome

Une maison autonome est avant tout une maison durable, respectueuse de l’environnement : lors de sa construction, il faudra donc veiller à utiliser des matériaux naturels, tels que le bois ou la laine de chanvre pour l’isolation par exemple.

L’isolation est extrêmement importante dans une maison autonome : une bonne isolation des combles ou des murs permet en effet de réduire les dépenses d’énergie pour le chauffage en hiver ou pour le rafraîchissement lors de périodes plus estivales. Avant toute construction, assurez-vous que le terrain sur lequel vous souhaitez construire votre habitation autonome est viable : il faudra par exemple penser à l’écoulement des eaux usées lors de la construction !


Élément phare d’une maison autonome, les panneaux photovoltaïques permettent d’alimenter votre habitation en électricité. Toutefois, afin de couvrir tous les besoins en énergie de votre maison autonome, il faudra veiller à installer suffisamment de panneaux solaires : cela représente un investissement non négligeable, mais aussi une réflexion en amont, quant à la surface de toiture nécessaire pour poser ces panneaux.

Comment alimenter une maison autonome en énergie ?

Comment chauffer une maison autonome ?

Une maison autonome se chauffe grâce aux énergies renouvelables : de nombreuses techniques permettent d’assurer à votre habitation un certain confort thermique. Vous pouvez ainsi opter pour des panneaux solaires thermiques hybrides, qui offrent l’avantage de coupler à la fois production d’électricité et de chauffage.

Il existe également des chauffes-eau solaire, qui permettent de chauffer votre eau sanitaire et ainsi d’alimenter vos radiateurs ! Le poêle à bois est enfin une solution de chauffage efficace pour les petites surfaces, à condition de disposer de bûches à proximité.

Ces différents systèmes de chauffage vous permettront de réaliser d’importantes économies d’énergie au cours de l’année, tout en bénéficiant d’un certain confort thermique dans votre maison autonome ! Retrouvez plus d’informations sur les aides financières pour installer un système de chauffage performant sur ce site.

Alimenter sa maison autonome en électricité grâce aux énergies renouvelables

Avec l’essor des énergies renouvelables et l’intérêt grandissant pour la transition énergétique, alimenter sa maison autonome grâce à une énergie verte devient de plus en plus facile.

En effet, il existe désormais des éoliennes domestiques, qui permettent de produire sa propre électricité grâce à l’énergie fournie par le vent. Ces petites éoliennes génèrent en moyenne entre 100 watts et 30 kilowatts.

Il existe de plus différents modèles, qui s’adaptent aisément à votre habitation.
Autre énergie renouvelable pour alimenter sa maison autonome, l’énergie solaire est très prisée des particuliers. Il s’agit en effet d’une installation simple à réaliser, et qui peut produire une quantité d’énergie suffisante pour ne pas dépendre des réseaux de distribution.

Qu’il s’agisse de panneaux solaires classiques ou de panneaux aérovoltaïques, les solutions ne manquent pas ! Si vous souhaitez en savoir plus sur l’énergie solaire, n’hésitez pas à consulter ce site.

La maison autonome : est-ce vraiment une bonne idée ?

Une maison écologique et économique

La maison autonome est en tous points une maison respectueuse de l’environnement, à la fois dans les matériaux qu’elle utilise et dans les énergies qui servent à l’alimenter.

C’est également une maison économe : en décidant de vivre dans une maison autonome, vous réduirez de façon conséquente votre facture énergétique. Bien entendu, se lancer dans cette aventure requiert un certain investissement de départ, mais qui se trouve vite amorti sur le long terme !

L’autonomie complète est-elle possible ?

Toutefois, produire sa propre énergie suppose de la stocker. C’est l’un des inconvénients majeurs des maisons autonomes. En effet, pour pouvoir consommer de l’électricité lorsqu’il fait nuit ou lorsque le vent ne souffle pas, il faut disposer de batteries de stockage, qui sont souvent coûteuses. De plus, plus vos panneaux sont nombreux plus les batteries devront être en mesure de stocker une large quantité d’énergie, augmentant ainsi les dépenses liées à votre production d’énergie.

Notez qu’en cas de dysfonctionnement de vos équipements, le réseau ne pourra pas prendre le relai, puisque vous n’y êtes pas raccordé. C’est pourquoi la question de l’autonomie complète se pose fréquemment au moment de construire une maison autonome. Bien qu’elle soit difficile à atteindre, elle est tout de même possible et reste un pari gagnant pour beaucoup de ménages !

➡️ Découvrez d’autres articles sur notre blog Archibien !